En savoir plus sur les détecteurs de monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible et inodore et pourtant très toxique. Des milliers de français en sont intoxiqués tous les ans. Fort heureusement, il existe aujourd’hui des appareils qui permettent de détecter sa présence dans chaque pièce de la maison notamment celles qui disposent d’appareils à gaz. Zoom sur le détecteur de monoxyde de carbone, ses avantages et son fonctionnement.

Un bref aperçu sur le monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un gaz. Composé de carbone et d’oxygène il ne dégage ni couleur ni odeur. Sa présence reste donc invisible à l’œil nu et pourtant, il peut agir très vite et à forte dose, devenir très dangereux. Ce gaz provient généralement du gaz en lui-même, du bois, du charbon, de l’essence et du fioul. On le retrouve principalement dans les appareils de chauffage et les appareils de cuisson ainsi que d’autres appareils. On peut citer entre autres la chaudière, le chauffe-eau, la cuisinière à gaz, le barbecue à charbon, la cheminée à bois, la voiture, la moto ainsi que certains appareils de bricolage. La nécessité d’un détecteur de monoxyde de carbone s’avère alors utile pratiquement dans toutes les pièces de la maison : cuisine, salon, chambres, salle d’eau.

Le détecteur de monoxyde de carbone

Il s’agit d’un petit boitier fixé sur les murs. En cas de forte concentration de monoxyde de carbone, il émet un signal sonore à ne pas confondre avec celui du détecteur de fumée. D’ailleurs, les fabricants se sont déjà arrangés pour les distinguer l’un de l’autre. A l’aide du bouton test qui le constitue, vous pouvez vérifier régulièrement son bon fonctionnement. En principe, le détecteur de mouvement est certifié d’un label de qualité : CE ou NF. Sa durée de vie est de 5 à 10 ans suivant le modèle et la qualité de l’appareil. Pour un meilleur fonctionnement, il convient de choisir des piles de longue durée. Il est également possible de relier tous les détecteurs grâce à une interconnexion et ainsi, en cas d’émission de gaz à forte dose, déclencher tous les boitiers pour qu’ils sonnent à l’unisson.

En savoir plus sur les détecteurs de monoxyde de carbone

Les meilleurs endroits pour placer le détecteur de monoxyde de carbone

Il convient avant tout de repérer les pièces les plus exposées à ce gaz toxique. La cuisine, les chambres, la buanderie, la chaufferie et le salon sont les principaux concernés. Pour le placement, il faut le mettre à une distance d’au moins 1 mètre de l’appareil douteux. La fixation est simple et se fait à l’aide d’un adhésif à double face sur les murs. De préférence, il vaut mieux le placer à la hauteur des yeux pour que vous puissiez voir les signaux lumineux en cas de détection. En ce qui concerne l’entretien, il n’y a pas d’action particulière à effectuer mis à part une vérification régulière au moins une fois par mois ainsi qu’un léger nettoyage à l’aide d’un tissu humide et doux. Les produits agressifs et chimiques sont à proscrire pour maintenir l’appareil en bon état.

Vous trouverez de nombreux modèles de détecteur de monoxyde de carbone sur le marché. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel pour mieux choisir.